· 

De temps à autre, de rares bonnes nouvelles font espérer ...

Photo  NR41 du 11.02.2019

1 - Projet de Bruno Boulay, patron de la Société TESTARD à Villebarou (41) Photo Nouvelle République 

La première bonne nouvelle concerne cet entrepreneur qui ne se contente pas de discours alarmistes à propos du changement climatique, mais qui œuvre pour changer les choses. Depuis 2010, à la tête de son entreprise (Société TESTARD) il conçoit des bâtiments écologiques en impliquant tout son personnel dans le combat pour améliorer la qualité et l'impact des constructions sur le climat. Avec zéro euro de fonds publics, mais le soutien et le pouvoir de facilitation des diverses administrations, il prouve que lorsque tout le monde regarde dans la même direction, on peut très largement faire avancer les choses dans le bon sens.

https://www.lanouvellerepublique.fr/loir-et-cher/commune/la-chaussee-saint-victor/leur-3e-batiment-solaire-sort-de-terre-dans-le-blaisois

2 - Le développement des "Micro-folies"

Dans le cadre du Plan pour la Culture près de chez vous, le gouvernement met en place un système intelligent, léger, participatif et qui pour une fois rencontre l'adhésion des populations dans les quartiers défavorisés. Et ce qui démontre que c'est une réussite : les jeunes répondent à l'appel !

http://www.micro-folies.com/

Un reportage dans le journal d'Anne-Claire Coudray a attiré mon attention en présentant l'une de ces premières structures implantée dans un quartier réputé difficile de la proche banlieue parisienne, et c'est une réussite ! Les jeunes, enfants, ados et moins jeunes adhèrent et s'y précipitent pour jouer, se rencontrer et apprendre. Dès la sortie de l'école, des enfants viennent à la rencontre d'œuvres d'art au moyen de tablettes numériques, des animateurs sont là pour répondre à leurs questions.

Enfin, on a compris que c'est plus facile d'amener la culture vers un public nombreux que de faire venir ce public vers la culture.

Cette démarche (retour) se fera mécaniquement dans un second temps, quand les micro-folies auront convaincu ce public de l'importance du savoir.

Deux très bonnes nouvelles en deux jours !

Au point où en est, si on en avait deux par semaines, ce serait tellement bon !

Écrire commentaire

Commentaires: 0