Samuel KOTTO

S.kotto@me.com

06 19 79 42 65

Pour découvrir les poèmes de Samuel

qui feront l'objet d'une prochaine publication chez Jamano-Editeur

cliquez sur le bouton ci-dessous !

Poème Entier

J'ai tué mon rêve, qui a agonisé lentement;
si lentement que je ne m'en suis rendu compte que trop tard.
j'ai tué cette musique,ce rêve qui me berçait,
A mesure que la vie me forgeait,
me moulait dans ce rôle,cette fonction qu'elle avait dessinée pour moi.

Je me suis transformé en cet être insipide et vide,
froid et si peu spontané,
Animé par cette fonction qu'elle attendait de moi.

je me suis transformé en ce solitaire gris de froideur,
transi par la peur, calculant, mesurant chacun de ses pas.

J'ai tué mes folles années, qui m'ont vainement supplié
de les laisser vivre.
Progressivement, j'ai étouffé leurs cris dans la cohorte,
mêlant leurs pleurs aux bruits environnants,
aux ronronnements de moteurs,
aux cravates écarlates serrant
chaque jour un peu plus ma gorge.

Je n'avais rien remarqué jusqu'à ce matin,
ou cet après-midi, je ne sais plus:
cet effluve musical
M'est apparu...
si familier,

Il a touché un endroit de mon coeur,
un bout de ma personne qui m'a submergé d'émotion,
une émotion si longtemps refoulée.....

il est si loin, le fou audacieux,
quelque fois loquace, que j'vais plaisir
a incarner,
il est si loin mon rêve,
ma réalité, elle est si loin ma musique,
loin dans cet univers qui n'est plus le mien,
cet univers ou je l'ai progressivement

 

La page Facebook de Samuel

compteur site

Visiteurs depuis le 08/11/2018