Alain PAUL

alain.paul33@gmx.fr - 06 78 88 91 33


Né en 1947 à Bordeaux, Alain Paul y passe son enfance et ses deux premières années d’études universitaires d’Histoire. Etudes supérieures qu’il poursuit à Paris durant cinq autres années.

 

  

 

Fin 1974, il part dans le Midi à la recherche de son identité occitane. Durant quelques années, il vit une existence de marginal rural avec femme et enfants. Puis il rentre dans la fonction publique et occupera plusieurs postes dans différents services publics d’archives. Il a terminé sa carrière comme Conservateur du Patrimoine et Directeur d’Archives départementales.  

 

 

 

Depuis toujours, il a été attiré par l’écriture. Mais ce n’est qu’à partir de 1998 que, parallèlement à ses occupations professionnelles, il se consacre à une activité littéraire, en participant, puis en animant des ateliers d’écriture. Il se lance dans des concours de nouvelles, obtenant deux premiers prix. En particulier, en 2006, celui de la petite ville de Chalabre dans l’Aude avec le thème de Nouvelles cathares.   

 

 

 

En 2011, pour sa retraite, il revient dans son département natal et s’établit à Saint-Yzan de Soudiac en Haute Gironde, non loin de Blaye. Il est actuellement Conservateur honoraire du Patrimoine.

 

  

 

L’été 2015, il commence La maison au soleil levant, un roman de fiction, mais à forte connotation autobiographique.

 

 

 

Le tome I, intitulé L’inattendu, a été édité en mars 2016 chez Vents salés.

 

 

 

Le tome II, sous titré Vents noirs est sorti en février 2017 toujours chez le même éditeur.

 

 

 

 

 

  Alain Paul est également féru de science-fiction et d’anticipation, registre d’où il a tiré, l’été 2016, le récit d’Une semaine après la fin de l’électricité. Dans ce roman, il s’interroge sur la dépendance de notre civilisation à l’égard de l’énergie électrique. Ce dernier opus est sorti  en auto édition en mars 2017.

 

 

 


Fruit de la folie des hommes, un cataclysme a noyé toute la surface de la Terre. Toute ?

Non, car un fragment de l’écorce terrestre est resté émergé : une île, qui est à la dimension exacte de l’ancien département français des Hautes-Alpes. Là, s’est constituée après la catastrophe une société néo-féodale aux règles de fer, grâce auxquelles une dynastie tyrannique opprime tout ce minuscule continent.

Mais, au moment où commence le roman, cet Etat est entré en décadence et des pouvoirs locaux dissidents se sont établis sur ses marges.

 

 

 

"Hacha, Terre ultime"

raconte les aventures d’un savant et d’une jeune femme dont les recherches et les tribulations vont contribuer à renverser l’ordre établi et favoriser l’éclosion d’une société plus juste.

 

 

 

 

 

 

Carte de l'île d'Hacha


Les autres ouvrages d'Alain